Méthode Zewo 

calculer les charges de projets ou de prestations, d’obtention de financements et d’administration

Prêts pour la comptabilisation des coûts

La méthode Zewo révisée entre en vigueur le 1er janvier 2018

Dans leurs comptes annuels, les œuvres de bienfaisance certifiées indiquent les montants qu’elles investissent dans des projets, ce que leur coûte la collecte de fonds et quelles sont leurs charges administratives. La Zewo fait en sorte que ces données soient calculées selon une même méthode. Celle-ci a été révisée et la nouvelle version s’appliquera pour les comptes annuels de 2018.

La nouvelle mouture de la méthode a été allégée par rapport à la version précédente. Elle explique en quelques chiffres comment affecter les charges d’exploitation aux projets, à l’obtention de financements et à l’administration. Des exemples concrets illustrent les règles.

Méthode Zewo

Partir de l’activité

Le principe essentiel est conservé: l’activité qui occasionne une charge détermine la catégorie à laquelle cette charge est rattachée. Si l’activité disparaît dès qu’on suspend une prestation, il s’agit d’une charge de projet. Si l’activité reste nécessaire, la charge fait partie de l’administration. L’obtention de financements ne fait jamais partie des charges d’un projet, même si elle est en rapport avec le projet.

télécharger PDF Prêts pour la comptabilisation des coûts

Méthode Zewo

La méthode Zewo
et les 21 normes Zewo

La norme Zewo 13 exige que les œuvres de bienfaisance comptabilisent leurs coûts selon la méthode Zewo et les présentent dans leurs comptes annuels. Pour évaluer l’efficience d’une œuvre de bienfaisance selon la norme 9, la Zewo s’appuie sur la structure des coûts calculés selon la méthode Zewo.

Vous trouverez ici la méthode Zewo à télécharger.