Skip to content

L’arbre à problèmes

Qu’est-ce que vous cherchez ?

Analyse des causes à l’aide de l’arbre à problèmes

Un instrument pratique pour identifier la nature de problèmes et les causes de ces derniers n’est autre que l’arbre à problèmes. Cette technique est utilisée au sein de la coopération au développement. Toutefois, elle peut être facilement appliquée à des problématiques intérieures, comme le montre l’exemple de la «pauvreté en Suisse».

Un arbre à problèmes peut être dressé en plusieurs étapes à l’aide d’analyses propres ou dans le cadre de discussions interactives de groupe. Tout d’abord, pendant une séance de brainstorming, les problèmes jugés importants par les participants sont nommés et inscrits sur des petites cartes. Après avoir identifié le problème principal, les petites cartes sont placées dans un ordre hiérarchique, de la cause à l’effet. Le produit de cette discussion, l’arbre à problèmes, constitue un modèle représentatif correct mais simplifié de la réalité. 

Cliquer sur l’image pour l’agrandir 

Cause partielle de l’endettement: dépenses trop élevées

Afin de réduire quelque peu la complexité de cet exemple, nous aimerions nous concentrer sur un problème spécifique, sous forme simplifiée: l’endettement des ménages. Dans cet examen, la focalisation porte sur la cause qui débouche sur une situation d’endettement, en présence de dépenses élevées. Les causes courantes de dépenses élevées relèvent souvent par exemple de situations familiales (enfants, séparation ou divorce) ou d’un comportement de consommation.

Il existe évidemment encore d’autres causes menant à l’endettement des ménages. Les causes qui débouchent sur l’endettement, en raison d’une mauvaise situation, sont mises de côté dans le graphique précédent à des fins de simplification. L’endettement peut par exemple aussi découler d’une mauvaise rémunération du travail (working poors). Les paramètres de la situation de revenu sont aussi importants pour l’endettement des familles que le sont des dépenses trop élevées. Mais ce qui distingue ces facteurs, ce sont les modes d’intervention visant à lutter contre ces causes.