Skip to content

Légitimation

Qu’est-ce que vous cherchez ?

Les résultats de la mesure de l’efficacité constituent une base importante pour démontrer ce qu’a accompli une organisation auprès du groupe cible, à l’aide des moyens mis à sa disposition. 

Redevabilité en amont

Les organisations à but non lucratif ont pour responsabilité de rendre compte de leur action vis-à-vis des bailleurs de fonds relevant des pouvoirs publics ou envers les donatrices et donateurs privés et institutionnels. Elles doivent Démontrer, qu’elles ont utilisé à bon escient les moyens mis à leur disposition, et cela de manière ciblée, rentable et efficace. Lorsqu’une mesure de l’efficacité vise cette finalité en particulier, elle s’appuie souvent sur l’Approche du cadre logique.


Facteurs favorisant la légitimation

  • Indépendance
    Plus grande est l’indépendance de l’instance évaluante, plus les résultats de l’évaluation seront propices à une légitimation.
  • Caractère scientifique
    Si les résultats sont produits par des institutions scientifiquement reconnues et acceptées, leur acceptation par l’opinion publique – et aussi souvent par la direction stratégique – est plus grande.
  • Communication
    Plus la communication est adaptée au groupe d’utilisateurs et plus les résultats sont sélectionnés de façon ciblée, plus l’effet de légitimation est potentiellement grand.


Formes de la communication


Redevabilité en aval

De plus en plus, l’idée s’impose que les œuvres d’entraide ont aussi pour responsabilité de rendre compte de leurs actions vis-à-vis des partenaires et des groupes cibles. Les groupes cibles ne doivent pas seulement être impliqués dans la planification et la mise en œuvre des initiatives sociales, ils doivent aussi pouvoir se prononcer sur l’issue des prestations des agences d’aide. Par cette idée, le rapport entre agence d’aide et groupe cible – de donateur à bénéficiaire – évolue, pour devenir un partenariat authentique et à part égale. Il en va, en fait, de l’autonomisation des groupes cibles.