Skip to content

Au sujet du présent guide

Qu’est-ce que vous cherchez ?

A qui s’adresse ce guide?

Le présent guide est un outil pratique à l’intention des organisations à but non lucratif actives en Suisse, qui souhaitent introduire un système de mesure de l’efficacité. En plus du guide détaillé, une brochure présente une version synthétisée de son contenu. 

Quel est l’avantage du présent guide?

Les utilisatrices et utilisateurs se retrouvent rapidement et facilement dans cette introduction au sujet complexe constitué par la mesure de l’efficacité. Cet outil structuré de façon modulaire renferme les connaissances à ce jour, les méthodes qui ont fait leurs preuves et des exemples pratiques, présentés de manière claire et conviviale. En quelques étapes, il est possible d’élaborer et de lancer un système adapté aux contingences de l’organisation en question. 

Dans quel but ce guide a-t-il été conçu?

La fondation Zewo entend promouvoir la diffusion d’une mesure de l’efficacité sur le terrain et soutenir les organisations à but non lucratif dans leur démarche de développement et de mise en œuvre de systèmes de mesure de l’efficacité, adaptés à leurs besoins propres. 

Qui a mis au point ce guide?

Ce guide repose sur les constats tirés de l’étude relative à l’état des lieux et l’analyse des besoins en matière de mesure de l’efficacité des ONG en Suisse, qui a été conduite par la fondation Zewo, en collaboration avec Interface Études politiques Recherche Conseil auprès de 220 organisations à but non lucratif. Ensuite, un guide pour la mesure de l’efficacité au sein de la coopération au développement a été élaboré, de concert avec Interface et un groupe d’experts de la coopération au développement et la Direction du développement et de la coopération (DDC). Puis, dans une phase successive, le guide a été adapté sous l’angle du territoire national. Pour ce faire, un second groupe de travail a été mis sur pied, comptant des représentantes et représentants des autorités et de plusieurs organisations à but non lucratif actives en Suisse. Nous remercions sincèrement les membres dudit groupe de travail, Peter Burkhard (Die Alternative), Max Elmiger (Caritas Zurich), Guido Frey (fondation aha!), Nina Hug (WWF Suisse), Daniel Mock (Office fédéral des assurances sociales), Eleonora Quadri (Pro Infirmis) et Markus Stämpfli (Croix-Rouge suisse) pour leur engagement et leurs précieuses contributions.