Skip to content

Analyse de données qualitatives

Qu’est-ce que vous cherchez ?

L’analyse de données qualitatives suit généralement les principes propres à l’analyse de contenu. Afin de pouvoir analyser les données, celles-ci doivent être converties sous une forme unifiée et comparable. Il s’agit en fait souvent de procès-verbaux de types divers.

On distingue entre plusieurs types de procès-verbaux:

  • Le procès-verbal écrit
    Tout ce qui est prononcé est passé au procès-verbal sous forme verbale. Ce type de procès-verbal sert de base à une évaluation interprétative exhaustive.
  • Le procès-verbal commenté
    Des informations allant au-delà du procès-verbal de ce qui a été prononcé. Par exemple: les pauses, l’intonation, les particularités de langage ou les commentaires additionnels.
  • Procès-verbal de synthèse
    Les contenus pertinents pour la problématique examinée sont systématiquement résumés. De cette manière, le matériel est uniformisé dans son ensemble et agrégé à un niveau de détail identique. Ces procès-verbaux conviennent surtout lorsque les masses de données sont importantes ou lorsque c’est l’intérêt à un thème spécifique du matériel qui prévaut. 


Attention
Il convient de renoncer à une analyse libre (non systématique) des entretiens, car la possibilité de suivi et de retraçabilité par d’autres parties prenantes s’en trouve limité.


L’analyse des procès-verbaux suit quatre étapes:

  1. D’abord, il faut s’assurer que le matériel de données à évaluer présente le même niveau d’information. Si ce n’est pas le cas, toutes les unités de données ne pourront pas être évaluées conformément au même modèle.
  2. Les informations doivent être triées selon des critères unifiés – généralement ce sont des questions – et traitées de telle sorte que les différentes unités de données puissent être comparées entre elles. A cette fin, diverses formes de présentation en tableaux sont indiquées. Autrement, certains passages du procès-verbal peuvent être mis en évidence dans différentes couleurs ou être marqués par un signe dans la marge.
  3. Aux fins de l’évaluation du matériel de données, les contenus peuvent être classés en fonction des questions les plus importantes. Il est aussi possible, à ce stade, de quantifier les affirmations ou les réponses qui reviennent plusieurs fois. Enfin, les informations de l’évaluation peuvent être enregistrées dans un nouveau document ou dans une colonne supplémentaire du tableau.
  4. Il faut vérifier si les résultats synthétisés ou agrégés correspondent toujours à l’interrogation visée. Si tel n’est pas le cas, les étapes deux et trois doivent être revues.


Important
Chaque étape de travail doit être documentée. Les produits intermédiaires, tels que résumés ou tableaux doivent être conservés. Cela augmente la transparence de l’agrégation et permet des corrections. Par ailleurs, de cette manière, des questions distinctes peuvent encore être évaluées ultérieurement.